Coup de coeur

Un jour tout neuf

Auteur / Autrice

Julie Morstad

Illustrateur / Illustratrice

N/A

Éditions

Comme des géants

ISBN

978-292-433-2603

  • Construire des phrases
  • Converser
  • Inférer
  • Nommer et catégoriser
  • Prononcer des sons
  • Proposition complétive
  • Proposition relative
  • Questionner et répondre
  • Converser avec l'enfant
  • Éléments grammaticaux
  • Enrichir les réseaux sémantiques
  • Fricatives
  • Groupes consonantiques
  • Inférences simples
  • Mots-questions
  • Questions à choix de réponses
  • Types de phrases
  • Vocabulaire des adjectifs
  • Vocabulaire des substantifs
  • Accord des verbes
  • Articles
  • Avec quoi
  • ch/ge
  • Comment
  • Groupes consonantiques avec /R/
  • La vie quotidienne
  • Les aliments
  • Les animaux
  • Les jouets
  • Les moyens de transport
  • Les vêtements
  • Phrases simples
  • Prédictions simples
  • Prépositions
  • Pronoms personnels
  • Quoi
  • À
  • Définis
  • En
  • Indéfinis
  • Je
  • On
  • Partitifs
  • pr/br
  • Temps de verbe
  • Tu
  • Futur proche

On fait quoi aujourd’hui?

C’est un jour tout neuf! Tant de choix et d’opportunités s’offrent à nous! Que mangerons-nous au petit-déjeuner? Quels vêtements aimerais-tu porter? Irons-nous en ville ou plutôt goûter au calme d’un bord de mer? Comment irons-nous? Est-ce maintenant le temps d’aller savourer une glace? Quel parfum choisiras-tu? Et s’il pleut, que ferons-nous de nos dix doigts pour contrer l’ennui?

Aujourd’hui, c’est un jour tout neuf, un jour aux mille et une possibilités…

On le déguste pour :

  • son format hybride, à mi-chemin entre l’album et l’imagier. Album, parce qu’on y trouve effectivement une certaine trame narrative, qui se construit à mesure que l’enfant fait ses choix et voit ainsi ce fameux jour tout neuf prendre forme et se dérouler. Imagier, de par la multitude d’items regroupés à chaque page selon un lien sémantique donné (ex. les vêtements, la nourriture, les transports).
  • le dialogue qu’il ouvre avec l’enfant; il y a le «je» de la narratrice, le «tu» adressé à l’enfant et le «nous» rassembleur, celui des amis qui, ensemble, traverseront les étapes de cette belle journée qui s’offre à eux. Le jeune lecteur est donc invité d’emblée à se joindre aux personnages du livre, à échanger sur ses goûts, ses préférences, et à exprimer les choix qui orienteront sa journée.
  • ses MAGNIFIQUES illustrations! Le crayon de bois est à l’honneur, ici, parfois dans une palette riche, sur fond blanc, parfois en noir et blanc, sur aplat coloré. Un petit côté à la fois rétro et intemporel caractérise bien les dessins de Morstad et ajoute au plaisir de longuement les observer.

Un excellent apport pour stimuler les compétences langagières suivantes :

  • le lexique et la sémantique:
    • une page entière est consacrée à chacune des catégories sémantiques suivantes: vêtements, nourriture (plus spécifique au petit-déjeuner), animaux, lieux, moyens de déplacement, fleurs, activités intérieures, jouets.
    • le vocabulaire des adjectifs: certaines pages amènent davantage l’enfant à décrire le ou les items qu’il préfère: veut-il le pyjama court avec un arc-en-ciel dessus ou plutôt celui qui est long avec des rayures jaunes? Préfère-t-il des cheveux frisés, une frange courte, ou une coupe rasée à l’arrière?
  • la régie de l’échange et les fonctions langagières:
    • Quel superbe livre pour engager le dialogue avec son enfant! Chacun leur tour, adulte et tout-petit peuvent commenter ce qu’ils observent, exprimer leurs préférences, en expliquer la raison s’ils le souhaitent, etc.
    • Attention, toutefois, à ne pas tomber dans le piège de «l’interrogatoire»: plutôt que de poser des questions en rafale à l’enfant, on privilégie le commentaire, l’exclamation ou la question portée vers soi. Ex. Adulte: «Hum…qu’est-ce que je mangerais bien ce matin? J’ai du mal à choisir, j’hésite entre le gruau et les oeufs…oh! Il y a des crêpes, ici, tu vois? Je veux manger des crêpes, ce matin!» Puis, au besoin: «Et toi? Tu veux manger quoi?»
  • l’utilisation des pronoms personnels:
    • ​Le «JE» et le «TU» sont aisément stimulés dans cet album de par le dialogue. En exprimant ses propres préférences, l’adulte peut modeler l’usage du pronom «je». En demandant à l’enfant ce que lui préfère, le pronom «tu» est également modelé. S’il en est capable, l’enfant peut également à son tour demander à l’adulte de lui exprimer une préférence, ce qui lui permet ainsi de pratiquer à son tour l’usage du pronom à la 2e personne du singulier.
    • Une variante peut servir à pratiquer le «on» (qui sert généralement à remplacer le «nous» à l’oral). Ex. Adulte: «Bon!, Alors dis-moi: on va où, aujourd’hui? On va à la plage ou au musée?».
  • l’accord des verbes au futur proche
    • Tu vas manger quoi? Tu vas cueillir quelles fleurs?
    • Je vais dessiner; je vais y aller en hélicoptère; on va faire un pique-nique; etc.
  • l’utilisation des prépositions
    • À/Au: au parc, au musée, à la piscine, à la mer, etc.
    • En: en bateau, en vélo, en joggant
  • l’utilisation des déterminants
    • indéfinis: des bottes, un chandail, une cape, etc.
    • définis: le cornet au chocolat, la glace au melon d’eau, les fleurs rouges, etc.
    • partitifs: du lait, du yogourt, du gruau, etc.
  • la production de phrases simples
    • «JE VEUX / JE PRÉFÈRE + (objet direct)»
    • «Ma fleur préférée, c’est…»
    • «Je joue avec + (objet direct)»
  • la production de propositions relatives
    • Trouve un vêtement qui est rayé, un animal qui nage, un jouet qui roule, etc.
  • la production de propositions complétives
    • La fleur que je préfère est jaune; Le cornet que je préfère a des petits bonbons dessus, etc.
  • l’expression de questions variées
    • Tu veux manger QUOI?
    • Tu vas aller OÙ?
    • COMMENT vas-tu y aller?
    • AVEC QUOI vas-tu t’habiller?
    • Choix de réponses: Préfères-tu la bleue ou la rose?
  • les inférences simples
    • le jeune observe une rangée d’enfants et doit déduire à quelle activité chacun d’entre eux
      s’apprête à participer, en fonction des vêtements qu’ils portent.
  • la production des sons de la parole
    • ​consonne palatale /ge/: étant donné les multiples occasions d’utiliser le pronom «je»
    • groupe consonantique /pr/: considérant que l’enfant est fréquemment invité à dire ce qu’il ou elle préfère

Partagez ce livre avec vos amis via:

Pour se le procurer

Du même auteur

Du même genre

Julie Marcotte

Rédactrice

Julie Marcotte

Voir les fiches rédigées
Copy link
Powered by Social Snap